Bartholomée

Bartholomée
Archevêque de Constantinople,
Nouvelle Rome
et Patriarche Œcuménique

1991-

Le Trône Œcuménique de Constantinople est le premier siège ecclésial de l'Église Orthodoxe, dont l'histoire remonte à la Pentecôte et les toutes premières communautés chrétiennes. Selon la Tradition, saint André, le premier appelé des Apôtres, a prêché l'Évangile dans les régions d'Asie Mineure, de la Mer Noire, de la Thrace et de l'Achaïe où il fut martyrisé. En l'an 36, l'apôtre André a fondé une église locale sur les rivages du Bosphore, dans une ville qui s'appelait alors Byzance, devenue Constantinople et de nos jours Istanbul. Saint André est le Saint Protecteur du Patriarcat Œcuménique et sa mémoire est honorée, le 30 novembre.

Le titre de «Patriarche Œcuménique» est apparu au 6ième siècle et constitue un privilège qui appartient historiquement au Saint Trône de Constantinople. Son Archevêque, le Patriarche Oecuménique Bartholomée 1ier, exerce ainsi une présidence d'honneur qui lui revient, dans un esprit fraternel, auprès des Primats Orthodoxes des plus anciens Patriarcats d'Alexandrie, d'Antioche et de Jérusalem, ainsi que des nouveaux Patriarcats de Moscou, Serbie, Roumanie, Bulgarie et Géorgie. Par ailleurs, le Patriarche Œcuménique a la responsabilité historique et ecclésiale de promouvoir et de coordonner les activités entre les Eglises Orthodoxes de Chypre, de Grèce, de Pologne, d'Albanie, de la République Tchèque, de Slovaquie, de Finlande et d'Estonie, ainsi qu'entre de nombreux archidiocèses et métropoles à travers le monde, comme en Europe, en Amérique, en Australie et en Asie. Au service de l'Unité de l'Eglise Orthodoxe, il a la responsabilité de convoquer les Synodes Panorthodoxes, mais aussi de soutenir le dialogue interconfessionnel et interreligieux. Par delà  les frontières ethniques et nationales, le Patriarche Œcuménique est le chef spirituel de plus de 300 millions d'orthodoxes à travers le monde.

Né le 29 février 1940 à Imbros, une île turque de la mer Egée, son nom d'état civil est Démétrios Archontonis. Sa Sainteté  le Patriarche Bartholomée 1ier  a été élu, en octobre 1991, Archevêque de Constantinople et Nouvelle Rome et Patriarche Œcuménique. Il est ainsi le 270ème successeur du Saint Apôtre André.

L'expérience personnelle et la formation théologique du Patriarche Œcuménique lui confèrent une perspective unique au sein des relations œcuméniques et des questions environnementales. Sa Toute Sainteté œuvre inlassablement pour la réconciliation des Eglises Chrétiennes et a acquis par ailleurs une réputation internationale de premier plan quant à l'émergence d'une prise de conscience de la protection de l'environnement. Il travaille infatigablement à la réconciliation avec les Eglises Catholique et Anglicane, ainsi qu'avec d'autres confessions, par des dialogues théologiques et des rencontres personnelles afin de discuter de questions d'intérêt commun. Il entretient une collaboration étroite avec le Conseil Œcuménique  des Églises où il a siégé au sein de son Comité Exécutif et de son Comité Central, ainsi qu'à la Commission de Foi et Constitution.
De plus, de sa propre initiative, il a organisé de nombreuses rencontres internationales avec des responsables religieux Musulmans et Juifs dans l'espoir de favoriser un respect mutuel et une tolérance réciproque à l'échelle mondiale. Enfin, le Patriarche Œcuménique a joué un rôle primordial dans la réouverture de l'Église Autocéphale d'Albanie et de l'Église Autonome d'Estonie, offrant ainsi un soutien spirituel et moral à de nombreux pays traditionnellement orthodoxes ayant fait l'objet de persécutions religieuses durant des décennies.

Le Patriarche Œcuménique Bartholomée 1ier, en tant que citoyen turc, a suivi ses études élémentaires et secondaires à Imbros et Istanbul. Après ses études universitaires à l'École Théologique de Halki, Sa Sainteté a continué ses études à l'Institut Pontifical des Etudes Orientales de l'Université Grégorienne de Rome, à l'Institut Œcuménique de Bossey en Suisse et à l'Université de Munich. Le sujet de sa thèse de doctorat portait sur le Droit Canon. Il a été l'un des membres fondateurs de la Société de Droit des Eglises Orientales.

Ordonné diacre en 1961, il devint prêtre en 1969. De 1968 à 1972, il a occupé le poste de Doyen auxiliaire à l'Ecole Théologique de Halki. Par la suite et jusqu'en 1990, il a rempli les fonctions de secrétaire personnel de son prédécesseur, le défunt Patriarche Œcuménique d'éternelle mémoire Démétrios 1ier. En 1973, il a été élu Métropolite de Philadelphie (Asie Mineure) et en 1990, Métropolite de Chalcédoine, ce qui le positionnait alors comme Doyen du Saint-Synode.

Le Patriarche Œcuménique Bartholomée 1ier, a reçu le titre de docteur honoris causa dans de nombreuses institutions académiques prestigieuses, comme les Universités d'Athènes, de Thessalonique, de Patras et de Ioannina en Grèce, de Georgetown et de Yale aux Etats-Unis, de Flinders en Australie et de Manille aux Philippines, ainsi que de Londres, d'Edimbourg, de Louvain, de Moscou, de Bologne, de Bucarest et d'Aix-en-Provence en Europe. Il parle le grec, le turc, l'italien, l'allemand, le français et l'anglais. Il a également une excellente connaissance du grec ancien et du latin.

Le rôle du Patriarche Œcuménique, en tant que chef spirituel de la Chrétienté Orthodoxe et personnalité au rayonnement international, se renforce de plus en plus au fil du temps. Il a participé à l'organisation de plusieurs conférences pour la Paix, ainsi qu'à des réunions traitant du racisme et du fanatisme, rassemblant Chrétiens, Musulmans et Juifs, afin de créer une coopération plus étroite et une compréhension mutuelle. Il a été invité à prendre la parole au Parlement Européen, à l'Unesco, au Forum Economique Mondial, ainsi que devant de nombreux parlements nationaux. Il a organisé six colloques internationaux et interreligieux pour discuter des problèmes écologiques mondiaux. Toutes ces initiatives lui ont valu le titre de «Patriarche Vert», ainsi que des prix honorifiques pour sa lutte dans la sauvegarde de l'environnement.

Le Pontificat du Patriarche Œcuménique Bartholomée 1ier est ainsi marqué par une collaboration interorthodoxe, par un dialogue interchrétien et interreligieux, mais aussi par des visites dans des pays Orthodoxes et Musulmans rarement visités dans le passé par un Primat de l'Église Orthodoxe. Ses efforts pour renforcer la liberté religieuse et les droits de l'Homme, ses initiatives pour promouvoir la tolérance religieuse, ainsi que  son action en faveur de la paix internationale et de la protection de l'environnement l'ont établi, à juste titre, à la tête des visionnaires mondiaux comme un apôtre de l'amour, de la paix et de la réconciliation.

Le Patriarcat Œcuménique
Fatih – Halic 34220
Istanbul, Turquie
Tél. : +90 212 531 9670-76
Fax : +90 212 531 6533
e-mail : [email protected]
site: www.patriarchate.org

Ονομαστική: 11 Juin